Conférence sur le thème : Amélioration des plantes. Peut-on/doit-on breveter le vivant au Cheylard

L’université populaire des Boutières propose une conférence sur le thème : Amélioration des plantes. Peut-on/doit-on breveter le vivant ? Animé par J. Dallard

Vendredi 14 Février dans le Hall de l’ancien Office de Tourisme au Cheylard à partir de 18h30

L’amélioration des plantes est à la croisée entre les progrès techniques et nos rapports au monde vivant, dont nous faisons partie. Or, le progrès technique se fonde sur le système des brevets.

On peut se poser la question : doit-on breveter le vivant ? Cette question se pose en particulier avec les OGM. Les fabricants d’OGM ne se la posent même plus, les gènes qu’ils utilisent sont brevetés, donc sont leur propriété.

A partir d’une expérience de sélection de riz pluvial en Afrique de l’Ouest, et de conservation des ressources génétiques du maïs en France et en Europe, on observera l’évolution des droits de propriété intellectuelle depuis 50 ans, qui va vers toujours vers plus de privatisation et de concentration.

Et les gènes humains sont concernés. A contre-courant, la FAO a pourtant fait adopter en 2001 le Traité International sur les Ressources Phytogénétiques pour l’Alimentation et l’Agriculture, déclarant qu’elles étaient le patrimoine commun de l’humanité, donc libres d’accès.

Que penser de tout cela, en tant que citoyens ?

Entrée libre, contribution volontaire

Pour plus de renseignements et inscriptions contactez l’UPB par mail à l’adresse : universite.populaire.boutieres@gmail.com